home proposer archives contact
alpinisme
arts martiaux
athlétisme
aviation
aviron
badminton
ballooning
baseball
basketball
beachvolley
billard
bmx
bobsleigh
boomerang
bowling
boxe
broomball
canoë
canyoning
corde à sauter
course à pied
course d'orientation
cricket
curling
cyclisme
danse sportive
duathlon
échecs
équitation
escrime
fistball
fitness
fléchettes
football
football américain
frisbee
golf
gymnastique
handball
hockey
hockey sur terre
hornuss
inline hockey
judo
karaté
kiteboard
korbball
lacrosse
luge
lutte
lutte suisse
minigolf
mountain bike
natation
paintball
parachutisme
patinage
pétanque
planche à voile
plongée
polo
raquette à neige
rink hockey
roller
rugby
rugby subaquatique
skateboard
skeleton
ski
ski de fond
ski nautique
snowboard
sports mécaniques
squash
streethockey
tchoukball
tennis
tennis de table
tir à la corde
tir à l'arbalète
tir à l'arc
tir sportif
triathlon
unihockey
voile
vol libre
volleyball
wakeboard
water polo
vive-le-sport.ch deutsch english italiano
fédérations du sport
événements sportifs
athlètes internationaux
blogs du sport
médias du sport
software


judo

 


A la découverte du judo avec Philippe Broch, arbitre.

Philippe Broch est arbitre international de judo depuis 1994. Le pensionnaire du Budokan-Laufen vient de rentrer des championnats d’Europe junior moins de 20 ans de Sarajevo. L’occasion de parler avec lui de ce sport.

Vive-le-sport : Philippe, comment se sont comportés les judokas suisses à ce CE ?

P.B. : A part Rahel Walser qui a obtenu un 7ème rang dans le tournoi féminin catégorie 52 kilos et Hülya Caliskan (9ème cat. 63 kilos), les autres athlètes ont déçu. Personne d’autre n’a passé le 2ème tour des qualifications. Les garçons sont vraiment passés à côté de leur compétition.

V-l-s : Quelles sont les différentes catégories de poids dans le judo ?

P.B. : Il y a différentes catégories des juniors aux seniors. Par exemple pour les seniors il y a 7 catégories. Pour les hommes on commence par les moins de 60 kilos ensuite – 66, - 73, - 81,   - 90, - 100 et supérieur à 100 kilos. Pour les filles, tout d’abord les moins de 48 kilos, ensuite – 52, - 57, - 63, - 70, - 78 et les plus de 78 kilos.

V-l-s : Et en ce qui concerne les ceintures ?

P.B. : On commence par la ceinture blanche, ensuite jaune, orange, vert, bleu, marron. Ces premiers grades sont appelés Kyu. Ensuite il y a la ceinture noire première dan qui se décline jusqu’à la 10ème  dan.

V-l-s : Combien coûte l’équipement d’un judoka pour un débutant ?

P.B. : On peut se procurer un judo-ji (kimono) à partir de 50 francs.

V-l-s : A partir de quel âge peut-on tâter du tatami ?

P.B. : Dès 6 ans vous pouvez inscrire un enfant dans une école de judo sans problème.

V-l-s : A combien estimes tu le nombre de licenciés dans notre pays.

P.B. : Je dirai qu’il y a environ 10'000 licenciés

V-l-s : Quand on pense judo, on pense Japon. Est-ce que les japonais ont effectivement la mainmise sur ce sport au niveau mondial ?

P.B. : Le Japon est LA nation à battre dans ce sport. Un seul exemple : aux championnats du monde par équipe de l’année passée, autant les filles que les garçons n’ont laissé de chances à leurs adversaires. Deux fois la médaille d’or et de quelle manière. Deux fois 7 à 0. Cela veut dire qu’aucun judoka nippon n’a perdu de combat !!! En Europe la France fait très bonne figure. A Sarajevo, la délégation allemande est repartie avec 7 médailles. Il faut également se méfier des pays de l’est. Ils ont assimilé au judo les pratiques techniques d’une lutte russe nommée Sambo. Ce cocktail leur réussi très bien.

V-l-s : Quels espoirs la fédération suisse voit-elle pour les JO de 2004 ?

P.B :  La meilleure arme est Sergeï Aschwanden. Et le but est clair : médaille d’or. Sergeï est déjà qualifié pour Athènes et ce grâce à sa 2ème place aux championnats du monde de cette année (catégorie – 81 kilos).

Des espoirs se portent également sur Lena Göldi (Bienne), 2ème aux championnats d’Europe 2003 et qui devrait également se qualifier. A noter que les athlètes peuvent se qualifier durant les prochains tournois.

Merci beaucoup à Philippe pour cet interview et bonne chance au judo suisse. Et retrouver de plus amples infos sur les clubs suisses de judo sur : http://www.vive-le-sport.ch/judo.htm

Vous désirez également faire connaître votre sport de cette manière ? N’hésitez pas à nous écrire à contact@vive-le-sport.ch, nous reprendrons contact avec vous.

Nos meilleures salutations et vive le sport !!!

Thierry

chiens de traineaux
dopage
jeux olympiques
météo
modélisme
prévention
santé
sites officiel
spéléologie
sportifs suisses
yoga