home proposer archives contact
alpinisme
arts martiaux
athlétisme
aviation
aviron
badminton
ballooning
baseball
basketball
beachvolley
billard
bmx
bobsleigh
boomerang
bowling
boxe
broomball
canoë
canyoning
corde à sauter
course à pied
course d'orientation
cricket
curling
cyclisme
danse sportive
duathlon
échecs
équitation
escrime
fistball
fitness
fléchettes
football
football américain
frisbee
golf
gymnastique
handball
hockey
hockey sur terre
hornuss
inline hockey
judo
karaté
kiteboard
korbball
lacrosse
luge
lutte
lutte suisse
minigolf
mountain bike
natation
paintball
parachutisme
patinage
pétanque
planche à voile
plongée
polo
raquette à neige
rink hockey
roller
rugby
rugby subaquatique
skateboard
skeleton
ski
ski de fond
ski nautique
snowboard
sports mécaniques
squash
streethockey
tchoukball
tennis
tennis de table
tir à la corde
tir à l'arbalète
tir à l'arc
tir sportif
triathlon
unihockey
voile
vol libre
volleyball
wakeboard
water polo
vive-le-sport.ch deutsch english italiano
fédérations du sport
événements sportifs
athlètes internationaux
blogs du sport
médias du sport
software


marathon

Plus de 6400 mollets vont déferler dans les rues de Genève !
Offrir à Genève un marathon, sous le haut patronage de l’ONU, qui sillonnera ses rues et sa rade, en faire un événement populaire et médiatique. L’organiser bénévolement, sérieusement et qualitativement et en assurer sa pérennité. Voilà en quelques mots, l’objectif que s’est fixé l’association genève marathon.

Le dimanche 7 mai 2006, la cité de Calvin revivra la ferveur du marathon. Fort du succès de sa première édition qui avait réuni près de 3000 coureurs et enthousiasmé tant les participants que le nombreux public, le genève marathon proposera, dans le cadre enchanteur de la rade de Genève, une deuxième édition à vocation résolument festive et populaire.

Au niveau sportif, le bilan de l'édition 2005 avait largement dépassé les objectifs fixés. Avec 2900 coureurs classés (1384 au terme des 42,195 km du marathon, 1516 après les 21,097 km du semi-marathon ) sur les 3484 inscrits, cette première édition a été un beau succès populaire. Organisé par une bande d'amateurs, passionnés de course à pied et amoureux de leur ville,  le genève marathon est ainsi devenu dès son lancement la deuxième course du canton derrière la prestigieuse «Course de l´Escalade», principale épreuve pédestre de Suisse en terme de participants.

Une édition 2006 dans la foulée du succès de celle de 2005

Dimanche 7 mai 2006, à l’instar de l’année passée et en fonction du taux de défection au « jour J », quelque 3000 coureurs s’approprieront les rues de Genève fermées exceptionnellement à la circulation. Le nombre d’inscriptions est ainsi resté stable.

A la veille de la clôture des inscriptions, plus de 3200 coureurs ont été enregistrés. (http://services.datasport.com/2006/lauf/genevema/).

Ainsi, plus de 1000 inscrits s’élanceront sur les 42km195 de la distance mythique du marathon, tandis que 2000 mordus de course à pieds sont attendus sur le semi-marathon.

25 nations seront représentées. Avec près de 70% des engagés, les Suisses formeront l’essentiel du peloton (env. 2200). Les coureurs en provenance de France composeront, quant à eux, un quart des engagés (765).

Du côté des participants « confédérés », les trois quarts (env. 1700) résident dans le canton de Genève. Quelque 350 Vaudois (16%) seront accueillis, ainsi que près de 30 Valaisans, 25 Fribourgeois et une douzaine de Neuchâtelois. 

L’organisation du genève marathon

Pour organiser cet événement, une association à but non lucratif a été fondée en novembre 2003 par des adeptes de course à pied. Son but est d’organiser, de façon pérenne, en ville de Genève et dans ses alentours une course à pied de longue distance (art. 2 des statuts de l’association genève marathon).

Cinq principes guident l’action des membres de l’association :

1 > engagement, qualité et efficacité

2 > bénévolat, compétences et partenariat

3 > délégation, confiance et respect mutuel

4 > transparence, ouverture et partage

5 > responsabilité, autonomie et solidarité 

Au plan de la structure, le projet est piloté par un comité, lequel se compose des membres du bureau et des responsables de commissions. Celles-ci travaillent en équipes autonomes. Au total entre 35 et 40 personnes issues de milieux sociaux économiques différents, exercent bénévolement une responsabilité au sein de l’organisation du genève marathon. Leur motivation provient de l’amour de la course à pied, d’une envie de «faire bouger Genève, de leur sens du défi et de leur esprit d’entreprise.

Enfin, un tel projet ne pourrait voir le jour sans les nombreux volontaires présents lors de la manifestation. En tout, près de 800 personnes vont contribuer à la réalisation de ce projet et à son l’organisation.

Objectif prioritaire: le plaisir des coureurs

De part son caractère particulièrement éprouvant, le marathon n’est pas comparable aux autres épreuves athlétiques. Participer à un marathon dépasse le strict cadre sportif et le devoir des organisateurs est de mettre en oeuvre des moyens pour permettre aux coureurs de vivre cette expérience dans les meilleures conditions.

Outre les performances remarquables des élites, la participation de chacun, âge, sexe, ou profession confondus force le respect. La réussite d’un marathon dépend donc également des coureurs populaires qui composent la majorité du peloton.

Plutôt que de privilégier la performance, souvent nécessitant des primes exorbitantes, le genève marathon se veut festif et populaire. Ainsi le public cible des organisateurs est d’avantage le coureur populaire. Cependant, le parcours plat ne néglige pas les coureurs souhaitant améliorer leur record personnel.

La qualité des prestations

Unique aspect sur lequel aucune influence extérieure ne peut être exercée, la qualité de l’organisation et des prestations offertes – ravitaillements, logistique, transport, prix souvenir – est un véritable leitmotiv. Fort d’une solide expérience en course à pied, les organisateurs ont conscience que la meilleure publicité pour un marathon est un coureur satisfait.

Cela est particulièrement vrai quand on connaît les sacrifices qu’exige la préparation à un marathon. Ainsi le souci du confort et la satisfaction du coureur demeure une constante dans l’organisation et tout est mis en oeuvre afin que la qualité soit irréprochable.

Une préparation physique et une alimentation saines

Outre la défense des valeurs du sport – intégration, respect, fair-play, etc. - et de la course à pied en particulier – dépassement de soi, valeur de l’effort, etc. –, le genève marathon entend également promouvoir les aspects liés à la santé dans le cadre d’une activité physique intense et véhiculer un message lié au développement personnel.

Pour qu’un marathon puisse être envisagé comme une activité saine, le coureur doit le préparer au mieux sur un plan physique au sens large (entraînement, repos, nutrition, hygiène de vie, etc.) et sur un plan mental. Il y

a ici un lien fort avec la connaissance de soi, de son corps et de ses limites, en bref avec sa santé (équilibre physique et psychique). C’est pourquoi genève marathon est en collaboration avec des partenaires scientifiques, de proposer aux participants des programmes de préparation au marathon axés sur:

> la préparation physique (entraînements, récupération, connaissance de son corps, etc.)

> l’alimentation: conseils diététiques (élaboration de menus, connaissance des aliments, etc.) 

Confirmer le succès de 2005

Organisé en moins en d’une année et demie, le premier genève marathon fut une véritable réussite enthousiasmant autant les participants que le public, mais également les bénévoles indispensables à son bon déroulement, les partenaires qui ont pris le pari risqué de croire en ce projet ainsi que les autorités cantonales et municipales dont le soutien fut inconditionnel.

Au niveau sportif, le bilan dépasse largement les objectifs initialement fixés par les organisateurs. Avec ses quelques 2900 participants classés, dont 72% de résidents suisses, le genève marathon est devenu dès sa première édition la deuxième course du canton derrière la prestigieuse « Course de l’Escalade ».

Il est intéressant de relever que 54% des marathoniens et 47% des semi-marathoniens participaient pour la première fois à une course sur ces distances.

Par ailleurs, des premiers temps de référence ont été enregistrés. Le 8 mai 2005, c'est l´Ethiopien du Stade de Genève Tesfaye Eticha, multiple vainqueur du marathon de Lausanne, lauréat de celui de Bâle et de Zurich, qui a établi le premier chrono de référence du genève marathon en s'imposant en 2h15´29´´. Meilleur athlète suisse, le Valaisan Tarcis Ançay a terminé 4e dans le temps de 2h17´45´´.

25 000 spectateurs pour encourager les coureurs

Enfin, l’étude de satisfaction menée après course confirme que l’effort mis sur la qualité de l’organisation et des prestations offertes aux participants a été largement apprécié.

Le marathon a été un succès populaire dont l’excellent relais médiatique (journaux, télévisions, radios) lui a permis de se faire connaître au-delà du strict cercle des initiés. Massivement soutenue par un public matinal – près de 25 000 personnes selon les sources officielles – la course s’est déroulée dans une ambiance chaleureuse, notamment grâce aux diverses animations qui jalonnaient le parcours.

Enfin, exempts de frais administratifs, les résultats financiers positifs de la manifestation permettent aux organisateurs de percevoir l’avenir avec sérénité. Grâce à une gestion rigoureuse, au soutien de nombreux partenaires ou donateurs, et à la gratuité l'édition 2005 de certaines prestations de l’Etat et de la Ville de Genève, l’équilibre financier atteint au terme de la première édition permet de constituer une réserve pour les suivantes.

Des parcours 2006 propices aux bons chrono 

Pour le confort des coureurs, les parcours de la deuxième édition du genève marathon  ont été légèrement remaniés. Répondant aux exigences de l'IAAF (Fédération international d'athlétisme), les nouveaux tracés, urbains et plats à l'instar de ce qui se pratique sur les grands marathons internationaux (Londres, Paris ou New York), promettent d'être rapides et particulièrement propices à l'amélioration des records personnels.

Pour tenir compte des commentaires des coureurs à la suite de l'étude de satisfaction menée après l'édition 2005, le comité d'organisation a décidé d'adapter dans toute la mesure du possible et après de nombreuses négociations avec les autorités compétentes, les parcours de l'édition 2006 aux désirs des coureurs

Le parcours du semi-marathon (21km0975)

(www.genevemarathon.ch/course/parcours2.php)

Le semi-marathon ne transitera plus par Carouge mais bénéficiera de la magnifique foulée sur le quai de Cologny, où le public était l'an passé très présent. Recentré sur le centre-ville de Genève et le long des quais, c'est une course qui promet de belle satisfaction à ses participants, tant en terme de temps, de cadre que d'ambiance.

Le départ du semi-marathon aura lieu à 8h25 à la place des Nations

Le marathon (42km195)

(www.genevemarathon.ch/course/parcours.php

Le principal changement concernant le parcours du marathon 2006 est la suppression du dernier tronçon, soit la longue ligne droite allant de l'OMC au Vengeron (km 37 à 41). Les kilomètres perdus en fin de course ont été ajoutés en début de course, et le départ a été modifié en conséquence.

Ainsi, le parcours du marathon 2006 aura son départ à proximité de la place des Nations. Il conduira les coureurs à travers le quartier des organisations internationales puis dans la zone de Varembé/Vermont. Une belle descente débouchera sur les quais et le lac. Les marathoniens effectueront une virée jusqu'à Carouge avant de terminer leur course sur le quai du Mont-Blanc via le parc de la Perle du Lac.

 Le parcours est ainsi amélioré, non seulement en terme de performance (rapidité), mais également en attrait tant pour le public que pour les coureurs. Avec des intervalles de ravitaillements tous les 4 à 5 km environ, la qualité des prestations sera encore renforcée.

Par ailleurs, le parcours du marathon qui répond aux normes de la Fédération suisse d’athlétisme a été homologué par l'IAAF (grade B). Des clous ont été posés afin de garantir un marquage rigoureux des kilomètres.

Le départ du marathon aura lieu à 9h00 à la place des Nations.

Les animations

Pour sa 2e édition, le genève marathon vous propose de nouvelles animations musicales et artistiques. Dix scènes d'animation seront disposées le long du parcours. De la samba au cor des Alpes, en passant par des performances de DJ ou de fifres et tambours, tout en encourageant les coureurs le public pourra ainsi danser, chanter et s’en mettre plein les yeux et les oreilles
Détail des animations Marathon de Genève 2006

(sous réserve de modifications)

- Scène du jardin anglais de 9h à  14h

Ensemble  de percussions africaines avec une danseuse.

Le Groupe Djembé-Faré présente des rythmes des danses et des chants  de la Guinée Conakry. Ce groupe qui inclut l'artiste guinéenne Maciré  Sylla a sillonné l'Europe dans de nombreux festivals. Energie et joie  garanties.
www.djembe-fare.com

- Scène de la Perle du Lac de 10h à 11h

L'Ondine Genevoise est une école de musique fondée en 1891. Elle est composée d'une harmonie, d'un corps de tambours et d'un corps de flûtes. Le nombre d'élèves, âgés de 6 à 20 ans, est d'environ 100 dont 80 sont costumés. Le répertoire est très varié, passant des marches aux oeuvres classiques, sans oublier les pièces actuelles plutôt jazz ou musiques de films. L'Ondine Genevoise a participé à diverses manifestations en Suisse et à l'étranger, dont dernièrement Tokyo en octobre 2001.  

www.ondinegenevoise.ch

- Scène de la Voie Centrale de 10h à 12h30

G.R.E.S. UNIDOS DE GENEVE est une « école de Samba ». Son nom et sa philosophie lui viennent inspirés des grandes écoles de Samba brésiliennes et plus concrètement de celles de Rio de Janeiro.  Ils se définissent comme des « mercenaires de la fête et la bonne ambiance, disciples du rythme et l'énergie du samba ».  http://www.unidosdegeneve.com/

- Scène de l’OMC de 10h à 11h

Depuis bientôt 35 ans, les Fifres et Tambours du Conservatoire Populaire de Musique enseignent le fifre et le tambour à des jeunes entre 9 et 20 ans. Ils prennent part, chaque année, à de nombreuses manifestations, que ce soit en Suisse ou à l’étranger. Sous la conduite de leur tambour-major, ces jeunes musiciens se présentent en défilé, aubades, concerts et show-parade avec un répertoire varié et entièrement joué par cœur. www.cpm-ge.ch

-Scène de la Tour Carrée de 9h00 à 13h30

DJ Moustique. De l'anniversaire au mariage mais aussi de la soirée du personnel à la présentation de spectacles, rien ne l’arrête. Tous style de musique des années 70, 80, 90 à nos jours. Là ou vous êtes il viendra!

L’équipe de Cheerleaders des Geneva Seahawks est la première et seule équipe de cheerleading compétitif en suisse romande. Ce sont des cheerleaders et non des pom pom girls (ne pas confondre au risque de les fâcher…). Le cheerleading est un sport mêlant la gym, l'acro-gym et la danse. Cela demande une bonne condition physique, le sens du rythme, de la coordination et surtout de la motivation. C'est un sport mixte. Les bases des pyramides sont généralement des garçons et les flyers (voltigeuse) des femmes. http://www.cheerleading.ch

- Scène de la Place du Rhône de 9h30 à 12h30

L’Amicale Romande des joueurs de cor des Alpes est une mini organisation regroupant des mordus du cor des Alpes. L’Amicale forte de 186 membres est pilotée par un comité de trois personnes lesquelles forment le trio « La fée Verte ». Les solistes René Wanner et Raymond Morel se produiront sur la scène « cor des Alpes « du marathon de Genève édition 2006. Les solistes se joindront aux formations pour interpréter quelques pièces du répertoire traditionnel des cors des Alpes. Les Cors des Alpes d’Hermance et le duo neuchâtelois «Les Guillemets» seront aussi de la fête.

- Scène de Genève Plage du 9h à 13h30

JamminGroove vit le jour un peu par hasard lorsque Alexandre décida de créer un groupe de ska avec quelques amis musiciens. Ce nom est un témoignage de leur mixité entre le ska, le funk et l’acid-jazz. saxo, basse, percu, clavier, trompette, guitare et voix amènent richesse et créativité à leurs prestations. www.jammingroove.com.
Du funk, de l'acid jazz, un soupçon de jazz dans un répertoire de compositions originales.… Remuer le tout et voilà ce que fait Playtime Syndicate. Du groove, de l'instrumental… www.playtimesyndicate.com

- Scène du Jardin Anglais de 9h30 à 12h30

Les DJ seront accompagnés par les Cheerleaders des Geneva Seahawks

Depuis 2001, le groupe des Geneva Cheerleaders encourage l’équipe et divertissent les spectateurs des matchs du Genève-Servette HC. La troupe est formée au total de 16 filles âgées de 16 à 21 ans sélectionnées pour leur talent, leur expérience en danse, leur rythme, leur personnalité et leur dynamisme. Plus d’info et contact sur www.gva-cheerleaders.ch

- Scène de M Parc de 10h à 12h et village d’arrivée de 13h à 14h

Le groupe Dekeruza présente un jeu de percussions. Le candombe est le style musical afro-uruguayen par excellence. Il se joue debout, en marchant, le tambour porté sur l’épaule. Une main frappe la peau tandis que l’autre utilise une baguette. Il y a 3 sortes de tambours qui joués ensemble forment le rythme de candombe : le chico, le repique et le piano. L’ensemble des tambours s’appelle la cuerda.  www.dekeruza.ch

- Scène du quai du Seujet de 10h à 12h

Wipeout rock évolutif. Leur musique est née de plusieurs influences, elle se situe entre Muse, Radiohead et Queens of the Stone Age tout en gardant sa propre identité !  Wipeout en concert c’est tout d’abord de la sueur, de l’émotion, une foule qui prend feu et surtout une grosse claque de fraîcheur dans les oreilles.

- Scène des Cropettes de 8h30 à 9h30 et

- Scène de la Perle du Lac de 12h à 14h

Formé à l'école de cirque de Bruxelles (1988-91), ayant travaillé dans diverses compagnies de cirque-théâtre en Belgique, Hollande et Allemagne, le clown FILIBERT vous propose : animations en échasses, jonglerie, magie, acrobaties, cracheur de feu, funambule, orgue de barbarie. Pour plus d’info et contact www.filibert.ch  Gilles Saudan l’accompagnera avec son monocycle et allumera le feu lors de ses passages.

Le mot du Comité d’organisation

« Imaginez Genève exempte de voiture. Imaginez ses rues livrées à quelques milliers de coureurs. Imaginez près de 800 bénévoles dévoués à leur unique confort. Imaginez un public dense venu les soutenir dans leurs efforts. Imaginez des groupes de musique les encourager...

C’est à peu de chose près ce que certains d’entre vous s’apprêtent à vivre le 7 mai 2006 à l’occasion de la deuxième édition du genève marathon. Depuis près d’une année, Genève a renoué avec la tradition du marathon à la satisfaction générale des passionnés de course à pied. Cette année encore, cette magnifique épreuve enthousiasmera le public au cœur de la Cité de Calvin. Cette année, davantage que la précédente, il est de rigueur d’écrire « au cœur de la ville » car, fort de la réussite de la première édition et du soutien des autorités, les organisateurs ont procédé à de nouveaux aménagements qui devraient apporter satisfaction aux participants.

Parmi ces derniers, les modifications apportées aux parcours du marathon et du semi-marathon  en constituent sans conteste les principales. Rayée la longue ligne droite du Vengeron en dehors de Genève, place à de nouveaux axes urbains. En sus des corrections de tracé, le nouveau parcours du marathon répond non seulement aux normes de la Fédération Suisse d’Athlétisme mais également à celles de l’IAAF avec un marquage rigoureux des kilomètres. Comme par le passé, l’accent à été mis sur l’organisation et la qualité des prestations: les infrastructures, l’encadrement, et les espaces dédiés aux coureurs devraient apporter aux participants tout le confort nécessaire à la réalisation d’une bonne course et à la récupération.

Enfin, pour encourager les participants dans cette épreuve, le nombre d’animations a été revu à la hausse. Ainsi musique et spectacle accompagneront les coureurs tout au long de la course et devraient attirer cette année encore un public nombreux.

Grâce au travail acharné des membres du comité d’organisation, du soutien des partenaires, de donateurs, des autorités et de la dévotion des bénévoles, le macadam genevois sera, l’espace de quelques heures, réservé aux participants du genève marathon

Alors, profitez en! »

                                                           Pour le comité, Grégoire Pennone

Message de Monsieur Pierre-François Unger,

Président du Conseil d'Etat, Chef du département de l'économie et de la santé.

Coureurs, Organisateurs et Bénévoles,

Cette année à nouveau, après le magnifique succès remporté par l'édition 2005, Genève se réjouit d'accueillir plus de 3'000 marathoniens et semi-marathoniens qui auront l'occasion, certes de souffrir, mais aussi de découvrir les beautés de notre ville, de ses alentours et surtout de sa rade.

« Pourquoi pas vous? ». C'est ce slogan que les organisateurs du marathon ont voulu mettre en exergue cette année, montrant ainsi que les deux distances courues, le marathon et le semi-marathon, s'ils représentent une discipline exigeante et demandent un entraînement important, ne sont pas hors de portée de la plupart de nos concitoyennes et concitoyens.

Certes, d'aucuns considèrent encore que ces deux distances sont trop exigeantes et qu'il est préférable de se contenter de sports moins contraignants et dont l'entraînement n'a pas besoin de se dérouler sur de long mois. De l'autre coté, le maintien d'une bonne forme et la pratique régulière d'un sport n'exige pas que chacun d'entre nous devienne un sportif de pointe. En matière de santé, nous devons savoir qu'une activité physique régulière et non contraignante est largement suffisante pour se maintenir et favoriser, en particulier, notre système cardio-vasculaire. Ainsi, 20 à 40 minutes de marche rapide ou l'utilisation des escaliers chaque jour suffisent largement à cet effet.

Il est important de sensibiliser la population à ce type d'activité: en effet, rien qu'à Genève, un tiers des déplacements qui se font aujourd'hui en voiture concernent des distances de moins de 3 kilomètres. Or, une marche de 3 kilomètres, pour aller de son domicile à son travail, de représente que 30 minutes d'effort parfaitement acceptable.

C'est essentiellement avec des moyens faciles à mettre en œuvre que l'on parviendra à relever le défi de ces prochaines années en santé publique: le surpoids, l'obésité, dus essentiellement à une alimentation un peu chaotique, mais également au manque d'exercice.

Encore une fois, il ne s'agit pas de demander à chacun de réaliser des performances, mais simplement d'intégrer, dans sa vie de tous les jours, dans ses gestes quotidiens et routiniers, la pratique d'un sport comme la marche. C'est le sport le plus simple, le moins traumatisant et le plus facile à mettre en œuvre.

Marathoniennes et marathoniens, vous avez quant à vous choisi la rigueur d'une discipline à laquelle vous vous êtes petit à petit attachés, puisque chacun d'entre vous participe au moins à un ou deux marathons par années. Cette distance est bien sur mythique de par l'histoire qu'elle représente, mais également difficile et exigeante. Combien de fois, la ligne d'arrivée passée, chacun d'entre vous a eu le réflexe de se dire que c'était bien la dernière fois. Malgré tout, vous vous retrouvez quelques mois plus tard sous une banderole de départ, comme à Genève aujourd'hui, désireux de revivre cette expérience autant sur le plan physique que sur le plan mental. Ce dernier aspect n'est pas à négliger, puisque chacun d'entre vous connaît les difficultés rencontrées par le fameux "trou" des 34e ou 36e kilomètres, moment auquel le marathonien doit faire appel à toutes ses forces mentales pour réussir à terminer cette épreuve.

Quant au demi-marathon, il a le mérite d'être une distance accessible à tout un chacun et de sensibiliser les gens à côtoyer déjà la grande boucle du marathon en espérant peut-être l'accomplir un jour.

Je souhaiterai terminer cette brève intervention en remerciant les organisateurs qui réussissent ainsi à remettre en valeur les beautés et les charmes de notre ville et les coureurs qui acceptent la dureté de cette épreuve. Mes pensées vont également et surtout aux 800 bénévoles engagés sur cette manifestation. Qu'ils soient chaleureusement remerciés pour le dévouement dont ils font preuves dans le cadre de l'organisation de l'épreuve essentiellement au service et pour le bien des coureurs. Sans les bénévoles, de nombreuses manifestations organisées ne pourraient avoir lieu. Nous devons nous le rappeler, souligner avec force l'importance de tels engagements.

A tous merci, que cette journée vous soit belle et pleine de réussite.

Pierre-François Unger

Après avoir soutenu la Fondation suisse de déminage (FSD) en 2005,  le genève marathon cette année soutient  l’association Just4Smiles.ch.

Just4Smiles a été créé pour les polyhandicapés en 2004 par Simon Andermann, Patrick Sumi et Mike Boon afin de permettre à des jeunes physiquement diminués d’accéder à des activités sportives et loisirs de tous les genres. L’association Just4smiles a également pour objectif d’intégrer à chaque fois qu’il est possible des jeunes polyhandicapés sur des événements sportifs tous publics. C’est ainsi, que plusieurs enfants ont eu l’occasion, grâce à Just4smiles de participer au marathon de Genève 2005, aux courses du Chablais et au Morat-Fribourg pour découvrir de nouvelles sensations.

Le dimanche 7 mai, 3 équipes et 9 enfants polyhandicapés de la fondation Clair Bois prendront le départ du 2e marathon de Genève avec 3 joëlettes. L’ensemble des dons récoltés jusqu’à cet événement sera alloué au financement d’un mur d’escalade, permettant aux enfants une pratique de ce sport dans le cadre d’activités de loisirs.

Plus d’info sur www.just4smiles.ch

chiens de traineaux
dopage
jeux olympiques
météo
modélisme
prévention
santé
sites officiel
spéléologie
sportifs suisses
yoga